Logo officiel du droit à l'information

Fiche de renseignements

Le « Droit à l’information » vise à sensibiliser le public à son droit d’accès à l’information gouvernementale tout en insistant sur le fait que ce droit est un élément essentiel de la démocratie et d’une saine gouvernance. 

 
 

Fiche de renseignements - Version imprimable PDF

Origine

La Journée internationale du droit à l’information a vu le jour en 2002 à Sofia, en Bulgarie, lors d’une rencontre internationale entre des défenseurs du droit à l’information, qui ont proposé que le 28 septembre soit consacré à la promotion du libre accès à l’information dans le monde entier. Y ont participé des représentants d’organisations de défense de la liberté d’information de 15 pays (Albanie, Arménie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Géorgie, Hongrie, Inde, Lettonie, Macédoine, Mexique, Moldavie, Roumanie, Slovaquie, Afrique du Sud et États-Unis), de même que des représentants d’organisations internationales œuvrant dans le domaine de la défense de la liberté d’information.

Depuis 2002, la popularité et la portée de la Journée du droit à l’information se sont accrues. Au Canada, par exemple, cette journée est maintenant célébrée pendant une semaine entière, d’un océan à l’autre. La Semaine du droit à l’information comprend des conférences et des discussions en groupe, des ateliers et des séminaires, le dépôt de rapports spéciaux et d’études sur l’accès à l’information ainsi que la présentation de prix de reconnaissance à des personnes qui appuient les droits d’accès à l’information.

Pourquoi devez-vous vous prévaloir de vos droits à l'information?

Tous les citoyens canadiens ont le droit de demander l’accès aux documents du gouvernement, un droit qui est protégé par diverses lois fédérales, provinciales et territoriales partout au Canada. Ce droit démocratique est essentiel pour favoriser la reddition de comptes et la transparence du gouvernement.

Quelques faits

 

« La loi en matière d’accès à l’information a donc pour objet général de favoriser la démocratie, ce qu’elle fait de deux manières connexes. Elle aide à garantir, en premier lieu, que les citoyens possèdent l’information nécessaire pour participer utilement au processus démocratique, et, en second lieu, que les politiciens et bureaucrates demeurent comptables envers l’ensemble de la population. » (Juge Gérard La Forest – Cour suprême du Canada, Dagg c. Canada, 1997)