Séminaire du droit à l’information – Un gouvernement ouvert et transparent pour tous
Mot d’introduction de Suzanne Legault, commissaire à l’information

Ottawa, Ontario
Le 26 septembre 2016

La version prononcée fait foi.

Je vous remercie, monsieur le doyen Plourde.

C’est avec grand plaisir que je lance la Semaine du droit à l'information ici à l’Université Carleton. L’activité de cet après-midi est le résultat d’une merveilleuse collaboration entre mon bureau et l’École de journalisme et de communications et l’École des politiques publiques et d’administration.

J’aimerais adresser ma gratitude aux professeurs Harada, Francoli et Shepherd pour l’aide qu’ils ont apportée à la création du programme palpitant de l’activité d’aujourd’hui. Je remercie également Mary Giles, Natalie Hall et Cynthia Sakellarides pour leur contribution à la gestion de tous les détails qui assurent le succès d’une telle entreprise.

En quoi consiste la Semaine du droit à l’information?

C’est l’occasion d’accroître la sensibilisation à notre droit d’accès à l’information gouvernementale. Au Canada, c’est un droit quasi constitutionnel ce qui veut dire qu’il a préséance sur toute autre loi. La Cour suprême du Canada a aussi reconnu que ce droit fait partie de nos droits fondamentaux qui sont protégés par l’article 2b) de la Charte qui protège notre liberté de pensée, notre liberté de croyance, notre liberté d’opinion ainsi que notre liberté d’expression qui comprend la liberté de la presse.

Les droits d’accès à l’information sont essentiels à une démocratie saine.

La promotion et la protection de ce droit prennent de nombreuses formes et mettent en jeux de nombreux acteurs.

Il est alors approprié que la Semaine du droit à l’information de cette année commence ici à Carleton avec un auditoire composé d’étudiants, d’universitaires, de journalistes, de politiciens, de spécialistes en GI et en TI, d’experts en politique et plusieurs autres. Il est également approprié que cette semaine débute avec un groupe diversifié, formé de conférenciers experts, qui partageront avec vous leurs réflexions et leur expérience. Ils discuteront de l’accès à l’information dans la pratique du journalisme, dans le contexte d’un gouvernement ouvert et d’une variété d’autres enjeux politiques, tels que les droits autochtones, la sécurité nationale, l’accès à l’information historique et l’accès à l’information au sein des universités. J’ai hâte d’en apprendre plus suite à leurs idées et perspectives.

Notre après-midi commence avec un invité spécial, l’honorable Scott Brison. En tant que président du Conseil du Trésor, le ministre Brison a une vaste gamme de responsabilités, mais il joue un rôle clé dans la mise en œuvre de l’agenda de transparence du gouvernement.

Il est responsable de l’administration du régime de l’accès à l’information à travers le gouvernement et il est aussi responsable de l’initiative du gouvernement ouvert du gouvernement.

Je suis ravie que le ministre Brison ait accepté de se joindre à nous aujourd’hui. Je sais que le ministre Brison se réjouit à l’idée d’être parmi nous cet après-midi, mais il ne pourra pas rester tout l’après-midi, car il doit retourner à la Colline du Parlement.

Veuillez vous joindre à moi pour accueillir le ministre Scott Brison au podium.